Zoom sur le projet de Marie-Alix

Dans le cadre de l’aide à l’initiative des jeunes, la municipalité de Levallois soutient ses jeunes levalloisiens dans leur projet personnel : études supérieures, formation diplômante, projet sportif, humanitaire ou de solidarité…

L’Espace Jeunesse revient sur le projet de Marie-Alix Dupré de la Tour.

1Marie-Alix est partie au Pérou en mai 2016 accompagnée de deux amis, Rémi et Marin, dans le but de sensibiliser les populations sur la préservation de l’écosystème des montagnes.
Ces trois étudiants de l’École des mines se sont rassemblés autour d’une même passion pour la montagne et leur projet est né d’une prise de conscience de la dégradation de leur écosystème et d’une volonté d’y remédier. Ils ont créé leur association dans le cadre du projet Acte d’Entreprendre qui fait parti du programme d’enseignement de leur école.

Marie-Alix parle de son expérience et de l’association Pichac Kuna :

« Pichac Kuna signifie en quechua, la langue parlé par les indiens du Pérou « Ceux qui balaient ». C’est aussi le nom d’une association que j’ai créée en janvier 2015 avec deux élèves de mon école d’ingénieur. Le but de cette association est de promouvoir les écosystèmes de montagne, et sa première action a été, en mai 2016, d’entreprendre le nettoyage des déchets sur le trek de l’Urubamba au Pérou, et la sensibilisation de la population à cette problématique.
Nous avons aussi organisé le « Concours du plus beau village », qui opposera les enfants des villages du trek et récompensera ceux qui auront le village le plus propre. Ce concours a pour échéance décembre 2016, ce qui permet à notre projet d’être pérenne. En quelques chiffres, nous avons ramassé environ 700 kg de déchets sur ce trek et sensibilisé 200 enfants pendant un trek de 8 jours culminant à 4650 m.

  • Pichac Kuna
« Je me rappellerai toujours les tas de déchets vers lesquels les petites de Qishuarani courraient sans hésitation. Ces petites nous ont accueillis pleines d’enthousiasme dès notre arrivée à l’école et nous ont été d’une aide précieuse pour le nettoyage du village.

J’ai vraiment beaucoup aimé réaliser cette campagne de nettoyage avec les habitants des villages, car ils étaient, pour la plupart, très émus que nous ayons fait tout ce chemin et tout ce travail pour venir rendre leur village plus beau.Cela leur importe en effet beaucoup car ils sont très attachés à la déesse mère, la Pachamama, à qui ils vouent un culte assez particulier, puisqu’ils lui donnent la première part de leur nourriture et de leur boisson. Par exemple, une coupe de champagne au sommet du dernier col lui a été dédiée.

Les habitants de Cancha Cancha étaient à ce point touchés qu’ils nous ont offert un dîner – du cochon d’Inde et des pommes de terre – alors que le cochon d’Inde est un met très cher réservé aux grandes fêtes. Nous étions en effet les premiers étrangers à venir dans leur village, inaccessible par la route, pour accomplir un projet humanitaire. (…)

Nous sommes très heureux du succès de cette action, qui n’aurait pas été possible sans l’aide de nos partenaires, parmi lesquels nous comptons la mairie de Levallois, que nous remercions chaleureusement ! »

Retrouvez la vidéo du trek de Pichac Kuna :

 

8

Merci à Marie-Alix pour son témoignage, et bonne continuation à l’association Pichac Kuna et ses misions à venir !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *