Zoom sur le projet de Sarah et Soumaya

Sarah et Soumaya, deux étudiantes levalloisiennes en première année de MBA Biotechnology & Management reviennent sur leurs actions de sensibilisation contre le cancer du sein et nous font partager leur expérience.

Ces deux amies d’enfance ont intégré ensemble la Ionis School of Technology & Management et se sont engagées dans le cadre d’un projet scolaire, dans la lutte contre le cancer du sein.
« Nous nous sommes rencontrées en moyenne section de maternelle (Bara) et nous avons été dans le même collège (Danton) et lycée (Léonard de Vinci). Ayant toutes les deux les mêmes centres d’intérêt, dont l’humanitaire, nous avons choisi de poursuivre nos études à Ionis-STM, une école qui nous permet d’apprendre tout en aidant les autres. »

En effet, elles ont choisi de s’investir pour cette cause avec 5 de leurs camarades, afin de sensibiliser un maximum de personnes.
« C’est le premier cancer touchant la femme et pourtant nous n’en entendons pas beaucoup parler en dehors de l’Octobre Rose. Nous sommes sensibles à cette cause car ce cancer est la principale cause de mortalité chez la femme entre 35 et 65 ans et il touche également les hommes (1% des cas) ».

Cédric, Sarah, Soumaya, Lotfi, Olivier, Matthias et Karim

A l’occasion d’Octobre Rose, mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein, elles ont participé à différents événements. Le 15 octobre elles ont couru pour La Clichoise, une course solidaire de 3 km dont les bénéfices sont reversés à la ligue contre le cancer. «  Cet évènement familial avec des participants de tout âge montre que la prévention n’est plus limitée aux femmes de plus de 50 ans. Cette diversité rappelle que tout le monde peut être touché que ce soit directement ou indirectement ».

Elles ont distribué des flyers pour Europa Donna, association militante membre d’une coalition regroupant 46 pays sur le continent européen qui informe, rassemble et soutient les femmes dans la lutte contre le cancer du sein. « Cette association voulait cibler les jeunes mais n’y arrivait pas. Pour cela ils ont fait appel à nous. »

Le 18 octobre à Paris elles ont rejoint la marche rose, place de la République. « Contrairement à la Clichoise, cette marche était composée d’habitués qui se retrouvaient tous les ans. »

Des trois événements c’est La Clichoise qui les a le plus marquées : «  Chacun donnait le meilleur de soi avec les moyens dont il disposait. Par exemple des femmes qui couraient avec leurs enfants en poussette ou encore ceux qui ne pouvaient pas courir ni marcher mais qui encourageaient les autres. »

Membres de la Ligue contre le cancer de Rueil

À Rueil, elles ont également rencontré des membres de la Ligue contre le cancer, « des supers héroïnes au grand cœur qui travaillent dans l’ombre afin d’apporter un énorme soutien aux malades. »

Sarah, Soumaya et leurs camarades ont clôturé ce mois en organisant leur propre évènement le 31 octobre au sein de leur école : une vente de sucré salé pour les étudiants et le personnel administratif, autour d’ateliers de sensibilisation sur la nutrition et les techniques de préventions.

Leur but était de sensibiliser les étudiants de l’école à la lutte contre le cancer du sein et de réaliser la plus grande levée de fonds possible à leur échelle pour la Ligue contre le cancer.

« Nous avons atteint même plus que ce que nous visions. Les étudiants ont été très réceptifs. Ils ont voulu participer à leur échelle à la lutte contre le cancer du sein en participant aux divers évènements de l’Octobre Rose avec nous et en faisant des dons. »

Vente de sucré-salé

Fortes de cette expérience et de leurs différentes rencontres, Sarah et Soumaya espèrent que leur message soit entendu :
« Le cancer du sein est un cancer qui ne touche pas que les femmes âgées. En effet il nous touche tous directement (hommes, jeunes femmes, …) ou indirectement. Nos proches peuvent également être touchés d’où l’importance de sensibiliser tout le monde et d’en parler autour de nous. Ce n’est pas une cause à délaisser. Il est important de soutenir les patients, les bénévoles qui leur apportent un soutien essentiel afin de continuer de vivre comme tout un chacun ».

 

Merci à Sarah et Soumaya pour leur témoignage !

 

 

 

 

 

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *